Risotto à la courge butternut et à la vanille

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose, une fois n’est pas coutume, une recette salée ! J’ai reçu dans mon boite aux lettres une nouveauté Maggi -Coeur de bouillon. Pour ma part, j’ai reçu le Coeur de Bouillon volaille dégraissé. C’est un bouillon en capsule qui fond au coeur des plats. La gamme a fait peau neuve à la rentrée de septembre, et la packaging est plus pratique !

J’ai donc choisi une recette gourmande, facile à réaliser, et de saison, puisqu’il s’agit d’un risotto à la courge butternut et à la vanille.

Pour 4 personnes, il vous faut :

– 1 litre de bouillon de volaille (1 litre d’eau pour environ 1/2 tablette de bouillon de volaille)

– 1 grosse gousse de vanille

– 340g de courge butternut coupée en carrés

– 30g de beurre doux

– 1 oignon finement haché

– 250g de riz Arborio (grain moyen)

– 12,5cl de vin blanc sec (Muscadet pour moi)

– des copeaux de parmesan rapé

– Ciboulette ciselée

– Une capsule de Coeur de bouillon Maggi – volaille dégraissée

 

Commencer par faire chauffer une casserole remplie d’un litre d’eau. Ajouter une demi-tablette de bouillon de volaille. Couper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur. Gratter les graines et les ajouter au bouillon avec la gousse elle-même.

Lorsque le bouillon commence à frémir, baisser le feu. Ajoutez-y la butternut, et laisser cuire environ 5 minutes jusqu’à ce que les carrés de butternut soient fondants.

A l’aide d’un écumoire, sortir les carrés de courge, et placer-les dans un plat. Couvrir le bouillon pour le garder au chaud.

Dans une grande poêle, faire fondre le beurre. Ajouter l’oignon haché, et laisser-le dorer légèrement. Ajouter ensuite le riz, enrobez-le bien de beurre et d’oignon.

Ajouter ensuite le vin blanc. Laisser mijoter jusqu’à ce qu’il soit totalement absorbé (environ 2 à 3 minutes). Verser 12,5cl de bouillon chaud sur le riz, et remuer jusqu’à ce que le riz l’ait complètement absorbé. Répéter l’opération une à deux fois (vous n’utiliserez pas le litre entier de bouillon). Laisser cuire environ 20 minutes, n’hésitez pas à mouiller régulièrement votre riz pour qu’il soit crémeux en fin de cuisson (le riz doit rester ferme mais tendre). Jeter la gousse de vanille.

A la fin de la cuisson, ajouter la butternut, et mélanger délicatement. Placer ensuite votre capsule Maggi – Coeur de Bouillon et laissez-la fondre. Inutile de resaler, la capsule Maggi donne du gout et sale votre risotto !

Parsemer de copeaux de parmesan, et de ciboulette. Servir chaud et regalez-vous !

unnamed

 

A très bientôt pour une nouvelle recette !

Publicités

Recette gâteau roulé aux Carambars beurre salé

Bonjour tout le monde !

Me voici propulsée dans l’univers des blogs, et j’avoue que je tâtonne pour le moment, donc vous m’excuserez par avance des erreurs que je pourrais commettre !

Je navigue sur les blogs culinaires depuis maintenant plusieurs mois, et l’envie de me lancer moi aussi me titillait également, puisque je suis passionnée de cuisine ! D’accord, j’avoue, plus par les pâtisseries et autres gourmandises sucrées, que par le salé, mais je me débrouille.

Après l’ouverture d’un compte sur Instagram (@thedelphine), j’arrive sur WordPress.

Pour ce premier article, j’ai décidé de proposer ma participation au concours de recette régressive organisé par http://stephaniieluvshopping.com

La recette que j’ai élaboré est un Gâteau roulé aux Carambars beurre salé.

Pourquoi me direz-vous ? Pour moi, le régressif touche forcément l’enfance, et les saveurs qui y sont liées. Et LA saveur du dessert de mon enfance, c’est le gâteau roulé à la confiture que me préparait ma maman quand on rentrait de l’école, pour le goûter.
Et pourquoi le beurre salé ? Et bien, ayant émigré sur la région nantaise depuis presque 6 ans maintenant, et ayant un mari Nantais pure souche, j’ai compris que le beurre salé était légion ici. Et le caramel au beurre salé, une véritable institution. Plutôt que de partir sur un caramel beurre salé « classique », j’ai décidé de détourner les Carambars de notre enfance et d’en faire ma base de caramel.

Voici donc la recette :

Pour la génoise du gâteau roulé :
4 oeufs
100g de sucre en poudre
100g de farine
sel

Pour le nappage aux Carambars beurre salé :
200g de lait
25g de farine
2 oeufs entiers + 2 jaunes
70g de sucre en poudre
10 Carambars
30g de beurre salé

10cl de crème liquide entière

Sel

Préchauffer le four à 210°C.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Fouettez les jaunes avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Puis verser y la farine en pluie tout en continuant de mélanger.
Monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
Incorporer vos blancs en neige dans le mélange jaunes/sucre/farine avec une maryse pour ne pas les casser.
Couvrir une plaque à pâtisserie avec du papier cuisson, puis étaler la pâte dessus en la lissant de façon uniforme.
Faire cuire au four pendant 10 minutes. Vérifiez la cuisson en plantant une pointe de couteau dans la pâte au bout des 10 minutes : elle doit ressortir sèche.
Sortir du four, retourner le génoise sur un linge légèrement humide, et ôter le papier cuisson.

Enrouler la génoise sur elle-même, et laisser la refroidir, et réserver au frais.
Monter une crème pâtissière avec le lait, la farine, le sucre, et les 2 œufs entiers et les 2 jaunes.
Faites fondre les 10 Carambars dans une casserole. Une fois fondus, ajouter y la crème liquide et le beurre.
Mélanger la crème pâtissière au caramel beurre salé. Rectifier en y ajoutant un peu de sucre ou un peu de sel (ou les deux) afin d’obtenir ce petit gout si caractéristique du caramel au beurre salé.
Une fois votre génoise refroidie, dérouler la doucement pour ne pas la briser, et napper la avec la crème. Enrouler le de nouveau. Tailler les extrémités pour obtenir un fini bien droit.

Laisser reposer le biscuit, et saupoudrer de sucre glace avant de servir.

Gateau aux Carambars beurre salé

Et le lien du blog de Stephanie :

Merci à tous, et à bientôt pour une nouvelle recette !