Risotto à la courge butternut et à la vanille

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose, une fois n’est pas coutume, une recette salée ! J’ai reçu dans mon boite aux lettres une nouveauté Maggi -Coeur de bouillon. Pour ma part, j’ai reçu le Coeur de Bouillon volaille dégraissé. C’est un bouillon en capsule qui fond au coeur des plats. La gamme a fait peau neuve à la rentrée de septembre, et la packaging est plus pratique !

J’ai donc choisi une recette gourmande, facile à réaliser, et de saison, puisqu’il s’agit d’un risotto à la courge butternut et à la vanille.

Pour 4 personnes, il vous faut :

– 1 litre de bouillon de volaille (1 litre d’eau pour environ 1/2 tablette de bouillon de volaille)

– 1 grosse gousse de vanille

– 340g de courge butternut coupée en carrés

– 30g de beurre doux

– 1 oignon finement haché

– 250g de riz Arborio (grain moyen)

– 12,5cl de vin blanc sec (Muscadet pour moi)

– des copeaux de parmesan rapé

– Ciboulette ciselée

– Une capsule de Coeur de bouillon Maggi – volaille dégraissée

 

Commencer par faire chauffer une casserole remplie d’un litre d’eau. Ajouter une demi-tablette de bouillon de volaille. Couper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur. Gratter les graines et les ajouter au bouillon avec la gousse elle-même.

Lorsque le bouillon commence à frémir, baisser le feu. Ajoutez-y la butternut, et laisser cuire environ 5 minutes jusqu’à ce que les carrés de butternut soient fondants.

A l’aide d’un écumoire, sortir les carrés de courge, et placer-les dans un plat. Couvrir le bouillon pour le garder au chaud.

Dans une grande poêle, faire fondre le beurre. Ajouter l’oignon haché, et laisser-le dorer légèrement. Ajouter ensuite le riz, enrobez-le bien de beurre et d’oignon.

Ajouter ensuite le vin blanc. Laisser mijoter jusqu’à ce qu’il soit totalement absorbé (environ 2 à 3 minutes). Verser 12,5cl de bouillon chaud sur le riz, et remuer jusqu’à ce que le riz l’ait complètement absorbé. Répéter l’opération une à deux fois (vous n’utiliserez pas le litre entier de bouillon). Laisser cuire environ 20 minutes, n’hésitez pas à mouiller régulièrement votre riz pour qu’il soit crémeux en fin de cuisson (le riz doit rester ferme mais tendre). Jeter la gousse de vanille.

A la fin de la cuisson, ajouter la butternut, et mélanger délicatement. Placer ensuite votre capsule Maggi – Coeur de Bouillon et laissez-la fondre. Inutile de resaler, la capsule Maggi donne du gout et sale votre risotto !

Parsemer de copeaux de parmesan, et de ciboulette. Servir chaud et regalez-vous !

unnamed

 

A très bientôt pour une nouvelle recette !

Publicités

Gnocchis al burro di salvia

Bonjour à tous !

Une fois n’est pas coutume, mes racines italiennes sont ressorties, et la petite planche à gnocchis que ma maman m’a ramenée de Rome les a aidées, je vous propose donc une recette salée, facile à faire, et délicieuse car déclinable à l’infini avec différentes sauces : il s’agit de gnocchis au beurre de sauge. Ce dernier est une variante, mais une fois vos gnocchis prêts, vous pouvez les accommoder à la tomate, bolognaise, à la carbonara, etc.

Je vous précise que cette recette m’a été très largement inspirée d’Alba Pezone, cuisinière italienne et auteure de nombreux livres de cuisine.

Pour les gnocchis, il vous faut :

– 500g de pommes de terre

– 200g de farine

– 1 jaune d’œuf

– 1 pincée de poivre

– 1 pincée de noix de muscade

– 1 cuillère à soupe de parmesan fraichement râpé

Pour le beurre de sauge, il vous faut :

– 1 botte de sauge

– le zeste d’un citron jaune

– du beurre

– du parmesan

Préparez la pâte à gnocchis ; pour cela, faites chauffer une casserole d’eau. Lavez les pommes de terre, et faites les cuire 25 à 30 minutes, elles doivent être fondantes.

Une fois cuites, égouttez-les, épluchez-les, et écrasez-les en purée avec une fourchette. Laissez bien refroidir la purée.

Placez la purée refroidie en fontaine (avec un petit trou au milieu), et ajoutez-y le jaune d’œuf et le parmesan. Commencez à pétrir à la main, et incorporez la farine petit à petit. Votre pâte doit commencer à se décoller de vos doigts et de votre plan de travail. Ajoutez enfin le poivre et la muscade. N’hésitez pas à fariner votre plan de travail de temps en temps. Votre pâte est prête lorsqu’elle forme une boule qui ne colle pas aux doigts.

Coupez la boule de pâte en quatre. Farinez à nouveau votre plan de travail, et formez un long boudin avec le premier quart de pâte, plus ou moins épais en fonction de l’épaisseur que vous voulez donner à vos gnocchis. Découpez ensuite des morceaux de ce boudin avec un couteau, d’environ 2 à 3cm. Roulez-les dans vos mains, et faites-les glisser le long d’une planche à gnocchis (ou sur une fourchette) en appuyant au centre avec votre pouce. Les rayures vont servir à accrocher la sauce !

Réservez les sur un torchon propre, le temps de les terminer avec le reste de votre pâte.

Faites chauffer un grand volume d’eau salée. Placez-y vos gnocchis à l’aide d’un écumoire : attention, ils vont cuire très vite, 1 à 2 minutes maximum. Lorsqu’ils remontent, il sont cuits ! Récupérez-les avec l’écumoire afin de ne pas les abimer.

Dans une poêle, faites fondre du beurre. Ajoutez-y le zeste d’un citron, et quelques feuilles de sauge. Laissez infuser quelques minutes. Placez vos gnocchis encore chauds dans la poêle, et roulez-les doucement dans le beurre pour qu’ils s’imprègnent bien de la sauce.

Servez-les sans tarder avec quelques copeaux de parmesan !

photo(126)

photo(131)

A bientôt pour une nouvelle recette !

Tartelette crabe et crème d’avocat

Bonjour à tous !

Hier, j’ai eu le plaisir de recevoir le très joli livre « Les Recettes Philadephia » de Romain TISCHENKO (le gagnant de TopChef 2010) et de Grégory CUILLERON (le gagnant de la première saison Un Dîner Presque Parfait), que j’avais eu la chance de gagner il y a quelques temps déjà via un concours organisé sur Instagram.

M’étant rendue dans le Bar à Tartines éphémère, rue Rousseau à Paris début juin, les ayant vu travailler, et ayant gouté leurs recettes, j’étais conquise !

photo(71)

Ni une ni deux, je me suis empressée de le feuilleter, et de vouloir donc essayer quelques recettes, étant donné que, même si je connaissais déjà le produit, je n’avais encore jamais eu l’occasion de l’utiliser pour une recette.

Celle que je vous propose est une tartelette au crabe et crème d’avocat.

Pour la réaliser, il vous faut (pour 4 personnes) :

150g de Philadelphia light nature

120g de pâte brisée

1 boite de crabe au naturel Quelques bâtonnets de crabe

2 avocats

1 citron vert

Préchauffez votre four à 200°.

Étalez finement la pâte brisée et disposez-la dans 4 moules individuels rectangulaires, chemisés de papier sulfurisé. Piquez les fonds de tarte à la fourchette, et remplissez-les de légumes secs, en enfournez pour 15 minutes.

Pendant ce temps, épluchez un avocat et taillez des billes à l’aide d’une cuillère parisienne. Réservez-les.

Disposez les parures du premier avocat ainsi que le deuxième avocat épluché dans un mixeur. Ajoutez le jus de citron vert, le Philadelphia, du sel et du poivre. Mixez le tout pour obtenir une texture crémeuse.

Retirez les légumes secs des fonds de tartelettes, laissez-les refroidir avant de les garnir de crème d’avocat. Egouttez le crabe et émiettez-le sur les tartelettes. Coupez les bâtonnets de crabe en petits tronçons et disposez-les harmonieusement sur les tartelettes. Disposez les billes d’avocat juste avant de servir.

photo(69)

Cette recette est légère, fraiche, parfait pour une entrée en plein été !!! J’ai utilisé des bâtonnets de crabe, étant donné que je n’ai hélas pas trouvé de crabe au naturel. Je pense que ça doit être encore meilleur avec le « vrai » crabe !

A bientôt pour une nouvelle recette !

Pains Naan au fromage

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose une recette salée, toute simple, rapide (hormis le temps de pousse de la pâte), et super bonne !

Il s’agit de pains indiens au fromage (Cheese Naan). Si, comme moi, vous aimez la cuisine indienne, vous connaissez sans doute ces petits pains nature ou au fromage tout chauds que l’on vous sert pour accompagner vos plats dans les restaurants indiens. J’adore !

Et comme je n’aime pas « piquer » les recettes des autres, je vous précise qu’elle m’a largement été inspirée par le joli Blog culinaire d’une débutante.

 

Pour 3 pains naans, il vous faut :

200g de farine

1 cuillère à café de levure de boulanger diluée dans un peu d’eau tiède (levure de boulanger lyophilisée pour moi, surtout pas de levure chimique !)

1 oeuf

5 cuillères à soupe de lait

1 cuillère à soupe de sucre

1 cuillère à café de sel

Fromage au choix (Emmental, Gouda, fromage à hamburger…)

 

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et ajoutez un peu de farine si la pâte colle aux doigts. Formez une boule.

Recouvrez la pâte d’un torchon et laissez pousser 1h30 environ.

Préchauffez le four à 240°.

Saupoudrez le plan de travail avec de la farine, et divisez la pâte en 3 boules. Étalez chaque boule pour former un beau disque de 20cm de diamètre.

Placez du fromage au centre (j’ai mis de l’emmental râpé, vous pouvez choisir du fromage à hamburger, mais de préférence du fromage « solide » qui va fondre à la cuisson, évitez les fromages type Vache qui Rit, Philadelphia, etc… qui dégoulineraient). Refermez vos pains en ramenant les bords vers le centre, et aplatissez-les au rouleau à pâtisserie pour obtenir 1 à 2cm d’épaisseur.

Répétez l’opération avec les 2 autres boules de pâte.

Enfournez 10 minutes à 240°. Servez chaud accompagné d’une petite salade.

 

photo(67)

A très bientôt pour une nouvelle recette !

Une recette salée ? Oh oui !

Bonjour à tous !

Une fois n’est pas coutume, je vais vous proposer une recette salée aujourd’hui ! Ce n’est pas la première fois que je la réalise, et elle fait toujours son petit effet sur vos convives qui vont chercher à reconnaître les goûts de la recette !

Il s’agit d’une recette tirée du livre « Fou de Cuisine » de Mr Norbert TARAYRE, l’un des concurrents les plus mémorables de Top Chef 2012, et grand pote de Jean IMBERT, LE gagnant de 2012, et chef à l’ACAJOU à Paris.

photo(14)

Donc, dans la catégorie, « fallait y penser », je vous propose des NUGGETS DE POULET PANES AU CURLY avec UNE MAYONNAISE AU PASTIS. Oui, rien que ça !

Il vous faut :

4 blancs de poulet (ou de dinde)

6 oeufs entiers 2 œufs entiers

5 jaunes d’œufs 2 jaunes d’œufs

1 paquet de Curly 1/2 paquet de Curly

350g de farine 100g de farine

Huile de friture

25g de moutarde

350g d’huile d’arachide 150g d’huile d’arachide

1 cuillère à soupe de Pastis 2 cuillères à soupe de Pastis

80g de noisettes entières

200g de mâche

Vinaigre balsamique

Sel, poivre

Faites blanchir les filets de volaille 5 minutes dans de l’eau bouillante, sans trop les cuire, puis coupez-les en bâtonnets.

Cassez les œufs entiers dans un bol, salez et poivrez. Fouettez pour que le mélange soit bien mousseux.

Mixez ensuite les Curly dans un blender. Roulez les bâtonnets de volaille dans la farine, puis dans les œufs, et enfin dans la chapelure de Curly.

Dans une friteuse, portez l’huile à 180° (n’ayant pas de friteuse, je vous confirme qu’une grande casserole fait très bien l’affaire !), et plongez-y les bâtonnets jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Égouttez-les sur du papier absorbant.

Pour la mayonnaise, je trouve que notre Norbert a été un peu généreux… donc montez les jaunes d’œufs (2 pour moi !) et la moutarde en mayonnaise avec l’huile d’arachide, puis ajoutez le Pastis. Serrez bien la mayonnaise.

Torréfiez les noisettes à la poêle, et concassez-les. Assaisonnez la mâche.

Dressez les nuggets, avec la mayonnaise et la mâche.

Astuce pour la mayonnaise : si vous n’avez pas de fouet « spécial mayo », vous pouvez la montez à la fourchette, comme je le fais. Prenez simplement une gousse d’ail pelée que vous planterez sur le bout de votre fourchette. Cela donnera plus de gout à votre mayonnaise, et elle sera inratable !

photo(13)

A bientôt pour une nouvelle recette !